Boeuf Comtois

Filière

Vagues

Eleveurs fournisseurs de la marque "Boeuf Comtois":

L'élevage doit être adhérent à la Charte des Bonnes Pratiques d'Elevage". Seuls les animaux nés, élevés et abattus en Franche-Comté peuvent être commercialisés sous cette marque.

La Franche-Comté : une tradition d’élevage et de savoir-faire 

En présence d’un climat très tranché, parfois très rude et pour tirer le meilleur parti des espaces agricoles de la région, les agriculteurs ont développé des élevages parmi les plus réputés de l’hexagone, où les prairies représentent 70 % des terres agricoles. C’est tout naturellement que, depuis l'Antiquité, la Franche-Comté est devenue une terre d’élevage de bovins auxquels sont associés la production de lait et de fromages.
C’est un terroir où les bovins – bœufs et vaches - sont particulièrement gâtés. Ils pâturent, c’est-à-dire qu’ils mangent de l’herbe pendant 6 à 8 mois de l’année, respirent un bon air, vivent en étables dans des conditions optimisées et bénéficient chaque jour de l’attention d’éleveurs passionnés. 

La Franche-Comté est une terre de fermes familiales. Ici pas d'exploitations gigantesques et déshumanisées. Les bœufs et vaches portent des noms. Il y a « la Rousse », « la Blanche », « la Marguerite »… Le bien-être animal est au cœur des préoccupations des éleveurs. On ne va pas se coucher sans jeter un coup d’œil à l’étable. Avant même le petit-déjeuner, on file à la pâture vérifier que tout va bien. 

La tradition des Comices Agricoles, des foires et festivals agricoles, fortement ancrée en Franche-Comté y est pour beaucoup. Le Franc-comtois aime ses bêtes, les entretient, les bichonne, les expose… Il en est fier ! Et pas question de forcer la nature. Les vaches vivent selon un rythme naturel. Elles donnent naissance à des veaux et produisent du lait. Les génisses qui en sont issues les remplaceront un jour.

BON À SAVOIR

Le « Bœuf Comtois » ne connaît pas la densité !

Sur plus de 600.000 hectares paissent environ 600.000 bovins. Avec moins d’un bovin par hectare, la Franche-Comté affiche l’une des plus faible densité de France en ajoutant les surfaces nécessaires à la production des céréales. Il s’agit bien d’un élevage extensif, propice à la production d’une viande savoureuse.

Consommer du « Bœuf Comtois ». Un acte à valeur économique ! 

En Franche-Comté, 3 exploitations agricoles sur 5 élèvent des bovins et l’on compte une centaine de têtes par ferme. De l’élevage à l’abattage, la filière joue un rôle économique important et méconnu dans la région : près de 20.000 personnes dont 30 % d’exploitants font vivre leur famille grâce à cette activité. La filière « viande » de Franche-Comté est en développement constant et affiche une progression de plus de 400 salariés en 10 ans. Avec 5 abattoirs locaux modernisés et agrandis, la filière de la viande bovine préserve l’économie locale et favorise le développement rural.

BON À SAVOIR

Tous  nos bovins peuvent devenir un « bœuf comtois » !

Actuellement, les éleveurs francs-comtois produisent 37 000 tonnes de viande par an tandis que l’ensemble des consommateurs de la région en achètent 29.000 tonnes. Comme 79 % des bovins élevés en Franche-Comté sont déplacés puis abattus dans d’autres régions, il existe un potentiel supplémentaire assez important pour alimenter les circuits locaux de consommation.

 

 

Mentions légales


Edition par BEVIFRANC
Valparc - Espace Valentin Est - 25048 BESANCON Cedex
Tél.: 03 81 54 71 60

Création et réalisation par l'agence Ecran Total
9 rue Xavier Marmier - 25000 BESANÇON
Tél. : 03 81 41 95 31

Hébergement par la société Planet-Work
Tél. : 0891 024 424

×